Un petit mot de nos équipes


Bonjour à tous les Izinicer’s !


Tout d’abord nous souhaitons vous remercier de votre présence au sein de cette entreprise et du travail que vous effectuez chaque jour.
En effet, la vente de chaussures et de textiles est le cœur de notre métier et vous êtes aujourd’hui tous capables d’assurer cette partie du job avec talent.


Harry F. BANKS à dit : “Un vendeur sans enthousiasme est un simple employé”


Aussi, au vue de notre politique de développement, et afin de vous inciter à vous dépasser, nous avons remis en question notre système de rémunération.


Ce système, nous l’avons voulu stricte, simple, et évolutif.


Stricte car il sera suivi à la lettre, ce qui permettra à tout le monde de savoir se positionner dans ses comptes.


Simple et évolutif car il n’est composé que de 3 paliers grâce auxquels vous pouvez augmenter vos gains nets de 33% à 50 %.

 

Vous l’aurez compris : plus vous vendez, plus vous gagnez…

MAIS ALORS QUE VEULENT DIRE CES GRILLES ?

 

Vous savez que vous êtes rémunérés à la commission. Ce qui signifie que, si vous vendez un article, vous touchez une part du chiffre de la vente. Vous accumulez donc un certain nombre de commissions.


Cette grille se lit alors comme ceci :


Pour la vente de chaussures :


Vous serez alors payés 10% de commissions jusqu’à ce que vous ayez accumulé 99€.
Ensuite, votre rémunération augmente à 13% jusqu’à ce que vous ayez accumulé 299€.
Enfin, un fois ce palier atteint, vous serez payés 15%.


Pour la vente de textiles :


Vous serez alors payés 15% de commissions jusqu’à ce que vous ayez accumulé 99€.
Ensuite, votre rémunération augmente à 18% jusqu’à ce que vous ayez accumulé 299€.
Enfin, un fois ce palier atteint, vous serez payés 20%.

 

QUELQUES EXPLICATIONS


Nous avons dissocié les grilles car nous souhaitons mettre l’accent sur le fait que les paliers n’augmentent que dans leurs catégories respectives. Si vous accumulez 120€ de commissions sur les chaussures mais que vous n’avez pas vendu de textile, votre rémunération passera à 13% sur les chaussures mais celle des textiles ne bougera pas.


Nous pouvons alors constater une chose simple : A prix égal, la rémunération du textile est plus intéressante.


La raison de ce choix vient de notre étude de marché, qui à démontré que le marché du textile est plus intéressant de par sa capacité à se renouveler. Cela signifie que les clients achètent moins souvent de chaussures que de textiles car ils gardent les chaussures plus longtemps (en moyenne + ou – un an) que les textiles.


Nous vous invitons alors à insister sur le textile : Il y a plus de demande et la rémunération sera plus intéressante.


« Le meilleur moyen de prédire le futur c’est de le créer » – Peter Drucker


Nous vous donnons l’occasion de créer votre futur, saisissez la !!